Mémoires de géographie - Liste
IGUL

Mémoires en géographie


Retour
Cote:793
Auteur:ROSSIER Arnaud
Année:Janvier 2011
Titre:Précipitations extrêmes dans le val de Bagnes.
Occurence et prévision.
Sous la direction de:Jean-Michel Fallot
Type:Mémoire de master en géographie
Pages:116
Complément:27 pages d'annexes paginées
Remarques:
Archivage électronique:Oui
Fichiers:[PDF]  Mémoire [16.6 Mo]
Mots-clés:Météorologie / météo / climatologie / réchauffement climatique / pluie / précipitations / précipitations extrêmes / intensité / fréquence / temps de retour / prévision / crues / risques naturels / HydroLog / logiciel de prévision / Suisse / Valais / val de Bagnes / Entremont
Résumé court:L’analyse de l’évolution des précipitations extrêmes durant le 20ème siècle dans la région du val de Bagnes constitue la première partie du travail. La fréquence et l’intensité de ce type de précipitations sont étudiées. Une estimation de leur temps de retour est aussi fournie. La deuxième partie se concentre sur la prévision des précipitations à l’aide d’un modèle fonctionnant par analogie : HydroLog.
Résumé long:Ce mémoire a pour thème deux disciplines voisines : la climatologie et la météorologie. Actuellement, l’intérêt pour une meilleure connaissance des phénomènes climatiques et météorologiques est fort notamment en raison des problèmes qu’engendre le réchauffement climatique. Ce mémoire propose une approche sur la fréquence, l’intensité (sur le dernier siècle) et les temps de retour des précipitations extrêmes. La prévision au jour le jour des précipitations est aussi abordée. Il s’articule donc en deux parties distinctes. L’une se charge d’analyser à l’aide d’outils statistiques les précipitations extrêmes dans le Val de Bagnes et l’Entremont durant le 20ème siècle. L’autre présente le paramétrage et les tests d’un logiciel informatique permettant de prédire les précipitations à l’échelle de la commune de Bagnes. La première partie concerne le domaine de recherche de la climatologie où la réflexion s’étale sur au minimum un siècle. Elle se focalise sur les épisodes pluvieux et en particulier sur les fortes précipitations de l’ordre de 30 mm en 24 heures en tentant de déterminer de possibles modifications en fréquence et intensité depuis le début des mesures. Les valeurs de précipitations estimées pour un temps de retour de 500 ans seront aussi calculées. La deuxième partie du mémoire dispose d’un fort ancrage dans la pratique puisqu’elle découle d’un stage de six mois dans un bureau de météorologie. C’est donc ici le cadre de recherche de la météorologie qui nous sert de point d’ancrage. Le but est d’arriver à prédire, à l’aide d’un modèle, combien de précipitations déversent les systèmes dépressionnaires qui touchent le val de Bagnes.

Retour