IGD

Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne
Projets de recherche


Nouvelle recherche


Philosophie de l'anthropocène

L’enjeu de ce travail de recherche est d’interroger la notion d’anthropocène du point de vue philosophique. Néologisme récent, l’anthropocène jouit depuis peu d’une popularité certaine si ce n’est polémique au sein de la climatologie et de la géologie. Les sciences humaines s’y intéressent, mais il est encore quasi inexploré du point de vue philosophique. Depuis les Lumières et l’avènement des sciences modernes, la coupure entre la nature et la culture se veut radicale. Mais les interventions de l’homme ont aujourd’hui des impacts si profonds et si durables sur la nature, qu’on ne peut guère plus la considérer comme « l’autre » de la société, celle dont nous devrions nous émanciper. Il ne s’agit pas de nier l’existence d’une nature autonome ou même d’affirmer son artificialité, mais d’interroger la pertinence de sa représentation comme ce qui est intact, vierge d’activités humaines (wilderness). Devant l’accélération du processus d’anthropisation, au lieu de parler de la « mort de la nature », on préférera dire que la nature, tout comme l’homme, est désormais déterminée historiquement. Le travail de recherche cherche à montrer que le concept d’anthropocène permet, par la construction de ponts nouveaux entre sciences sociales et naturelles, une compréhension plus adéquate de la biosphère.


Domaines de recherche Humanités environnementales
Mot-clefs Philosophie de l'histoire
Anthropocène
Systèmes complexes
Financement UNIL
Durée Décembre 2010 - novembre 2015
Site Web
Chercheurs Bourg Dominique (Directeur)
Federau Alexander (Doctorant)