IGD

Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne
Projets de recherche


Nouvelle recherche


Positionnement de l’aire urbaine parisienne dans les réseaux mondiaux des entreprises multinationales

L’Île-de-France dans l’économie-monde* Porte de l’Europe continentale et fortement liée à l’Afrique La position de la métropole francilienne dans la globalisation des entreprises multinationales est un enjeu tant dans la concurrence européenne et mondiale que se livrent les villes que pour l’ajustement de ses politiques d’attractivité et de planification lui permettant d’étendre et de renouveler son économie. Une étude originale des sièges sociaux de multinationales L’IAU île-de-France a collaboré à deux études complémentaires de l’université de Lausanne sur le pouvoir et l’attractivité concentrés à Paris. Une base de données d’un million de liens de filiations des 3 000 premiers groupes mondiaux (42 % européens dont 6 % français) a été analysée dans ce cadre**. L’IAU îdF publie aujourd’hui la Note rapide n° 641 « Positionnement de l’aire urbaine parisienne dans les réseaux mondiaux des entreprises multinationales ». L’Île-de-France est… • Seconde derrière Londres et juste devant New-York au sein du trio de tête mondial des plus grandes métropoles qui articulent le système mondial. • Particulièrement forte lorsqu’il s’agit du rayonnement (contrôle de filiales depuis l’IDF vers le reste du pays ou l’étranger) faisant jeu égal avec Londres, principalement par la puissance des grands groupes français et leur important réseau de filiales à l’étranger et en province. • En forte concurrence, pour les filiales de grands groupes étrangers, avec Londres ou New York, mais aussi avec des métropoles comme Tokyo et, dans une moindre mesure, Madrid. • Moins attractive pour les filiales de grands groupes high-tech (au sens de la nomenclature OCDE), largement devancée par New York, Londres mais aussi Boston et rattrapée par Tokyo sur ce créneau. • Dans un rôle original en Europe, notamment par rapport à Londres, de coordination entre métropoles de l’Europe continentale mais aussi de « go between » ou intermédiaire entre celles-ci et le reste du monde. • Dans un rapport fort et privilégié avec les métropoles africaines, bien au-delà de la « Françafrique » traditionnelle, ce qui montre la qualité de ce lien, première métropole occidentale en termes de liens avec les métropoles africaines et ce très loin devant Londres. L’Île-de-France pourrait… • Conforter sa place dans le tiercé mondial en misant sur ses spécificités, notamment vis-à-vis de Londres. • Accentuer plus particulièrement son rôle d’intermédiaire continental mais aussi en développant sa relation particulière avec l’Afrique, voire en favorisant le décollage économique de cette dernière. • Travailler sur l’image technologique du territoire (et aussi renforcer ses compétences) en prenant appui sur l’ampleur de projets récents de pépinières de start-up (halle Freyssinet ou NUMA) sur son excellence dans le numérique ou encore dans le laser et l’optique électronique avec le cluster Optics Valley qui est le premier d’Europe.


Domaines de recherche Études urbaines
Dynamiques urbaines
Mot-clefs Diagnostic urbain
Prospective
Financement Institut d'Amenagement et d'urbanisme de Paris Ile de France IAU
Durée Mars 2013 - juin 2014
Site Web https://www.iau-idf.fr/
Chercheurs Rozenblat Céline