IGD

Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne
Projets de recherche


Nouvelle recherche


L'évolution de l'identité tessinoise dans la mondialisation: une approche géo-philosophique

Comment les réalités régionales évoluent-elles dans un monde globalisé ? Les dynamiques de l’urbanisation n’affectent plus seulement les centres métropolitains, mais s’étendent désormais aussi aux régions périphériques. De nos jours, l’ancienne campagne européenne est frappée de plein fouet par le phénomène urbain et par les dynamiques de la globalisation. C’est le nouveau front du développement capitaliste : l’urbanisation de la campagne (Harvey, 2016 ; Lefebvre, 2001). Il est donc nécessaire d’étudier ce phénomène et les dynamiques liés à ce changement pour mieux comprendre la société actuelle. Le Tessin présente un cas d’étude pertinent pour étudier l’urbanisation de régions semi-marginales à une époque globalisée, et ceci pour deux raisons distinctives. Sa configuration de région frontalière – comme lieu de passage et d’échange économique, culturel et politique – et sa récente évolution socio-économique – d’une une terre pauvre, agricole en une région suburbaine où les problèmes et les imaginaires des villes petites et moyennes dominent l’actualité. Notre travail combine les approches analytiques de la philosophie politique et de la géographie avec le but d’articuler une nouvelle perspective interdisciplinaire qui puisse amener à une meilleure compréhension de la question complexe de l’identité régionale dans un monde globalise. Certains pas dans cette direction ont déjà été effectués par des membres éminents des deux disciplines – dans ce qui a été appelé le “tournant spatial” (en anglais “spatial turn”). Notre travail – comprendre l’identité du Tessin – est ancré dans ce “tournant spatial”, parce que nous comprenons que l’identité est une question politique qui ne peut pas être traitée sans des références spatiales. Notre proposition de recherché vise à acquérir une meilleure compréhension de l’identité régionale à une époque globalise, il sera donc nécessaire de travailler sur la définition de trois termes clé: l’identité, la politique et le territoire. Ces concepts-clé sont trop complexes et nuancés pour être compris par une seule approche disciplinaire. C’est pourquoi il est nécessaire de développer un discours qui soit aussi compréhensible et complet que possible, afin de pouvoir traiter les aspects empiriques et théoriques de manière satisfaisante. La compréhension de l’identité requiert la prise en compte d’aspects symboliques et imaginaires, de pratiques culturelles, sociales et matérielles, ainsi que de configurations spatiales et de politiques de planification territoriales. La contribution de notre travail porte sur trois points. Tout d’abord, son approche méthodologique interdisciplinaire répond à une évolution appelée de longue date par la littérature scientifique. Deuxièmement, il se concentre sur trois concepts-clé de notre civilisation – l’identité, la politique et le territoire – qui partagent tous une sémantique vague et exigent d’être explorés pour pouvoir être mieux compris. Enfin, le Tessin représente un cas d’étude riche et inexploité, qui n’a encore jamais fait l’objet d’une analyse systématique. Dès lors, notre but est que cette étude puisse aider à enrichir la discussion sur l’identité régionale, tant au Tessin que dans des régions similaires, en apportant des concepts plus définis et des idées plus claires.


Domaines de recherche Études urbaines
Mot-clefs Urbanisation
Identités
Aménagement du territoire
Canton du Tessin
Justice spatiale
Globalisation
Financement FNS Doc.Ch
Durée Mars 2017 - février 2020
Site Web
Chercheurs Cometta Mosè
Stock Mathis