IGD

Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne
Projets de recherche


Nouvelle recherche


Foncier péri-urbain, pouvoir et décentralisation en marge de la ville de Niamey/Niger

Cette thèse, soutenue en novembre 2016, s'est intéressée aux questionnements autour de la gouvernance du foncier péri-urbain dans le contexte de la décentralisation politico-administrative et d'une urbanisation aiguë et pour la plupart incontrôlée dans le capital du Niger, à Niamey. La nouvelle décentralisation (depuis 2004) ne se fait pas sur un terrain ‘vierge’, mais dans un contexte de fortes contraintes et contestations résultants des structures sociales préexistantes. L'analyse des relations entre les anciens et nouveaux acteurs (Communes, élus locaux, Etat central, chefferie traditionnelle, commerçants, anciens propriétaires de terrains), des négociations et conflits font émerger des nouveaux contours d'une gouvernance locale et d'exercice de pouvoir à travers l'espace.


Domaines de recherche Études urbaines
Développement, sociétés, environnements
Villes, politiques et environnement
«Political Ecology»
Gouvernance urbaine
Urban political ecology
Décentralisation / gouvernance
Mot-clefs Institutions
Political ecology
Décentralisation
Politique publique
Gouvernance urbaine
Ville
Ethnographie
Financement Université de Lausanne et FNS (Bourse DocMobility, 2013/14)
Durée Novembre 2010 - octobre 2016
Site Web http://wp.unil.ch/allezsavoir/speculation-sous-le-soleil-nigerien/
Chercheurs Meyer Ursula (Doctorante)
Véron René (Directeur de thèse)

Localisation du projet



Construction illegale dans la "Ceinture Verte" de Niamey

Périphérie de Niamey

Borne de parcelle à la marge de la ville